La dernière étape jusqu’à Vienne

Ce matin nous avons pris un petit déjeuner très chargé. Il y avait du porc fumé, de la langue de bœuf, de la mortadelle, du saucisson, et un œuf à la coque. En fait j’aurais voulu un œuf morette au foie gras mais il n’y en avait pas. J’ai aussi pris un café latte, un jus de pomme et du pain avec du Nutella. Après ça nous avons repris le vélo direction Vienne où nous avons fait mouche. On a fait 52 km.

Au bout d’1h10, on a fait une première pause où j’ai eu droit à un Almdudler. Ça ressemble à de la limonade et de la fleur de sureau. Il n’y avait ni vent ni pluie, on a fait presque tout le chemin sur la digue. On a traversé le Danube sur un barrage qui faisait de l’électricité. À un moment il y avait des travaux sur la piste cyclable et on a pris une déviation dans un chemin boueux et trouilleux*. Puis nous avons traversé une île sur le fleuve, et nous sommes arrivés à Vienne à 13h. On a déposé le vélo à l’association autrichienne des aveugles, pour que Klaus vienne le chercher et le rapporter à Linz.

Après j’ai mangé. C’était hyper bon. C’était des pommes rosti avec des saucisses grillées. En dessert j’ai même eu droit à un pudding au chocolat. Nous avons pris possession de notre appartement, j’ai pris ma douche tout seul comme un monarque. Et après nous avons fait un tour dans le centre ville et j’ai même goûté un vin autrichien.

Notes de papa :
*plein de trous !

Travaux ! on ne passe pas ! (pas pris de photo de la déviation, trop occupé à nous en sortir sans d’écraser dans la boue!)

On goûte un vin autrichien (cépage St Laurent)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.