4000 mètres

Ce matin il faisait un soleil radieux. On est partis à 9h, histoire de laisser du temps à la neige, tombée il y a 2 jours, pour qu’elle fonde.

On est montés sur un massif très ensoleillé, malheureusement au fur et à mesure qu’on montait, il y avait des essaims de nuages qui passaient autour de nous. Plus on montait haut, plus c’était enneigé. Dans la première partie, le chemin était pavé, mais les pavés n’étaient pas trop réguliers. Jusque là, ce n’était pas trop dangereux. Vipin et son aide, Tenjin, nous accompagnaient.

Nous sommes enfin arrivés au temple après environ 3 heures de marche. Là on a fait une pause très relaxante. J’ai mangé un Kit Kat et bu un Limca (c’est un soda au citron indien). C’est à 3600 mètres et il commençait à faire assez froid.

Nous avons ensuite repris notre marche. Vipin et Tenjin m’ont beaucoup aidé parce que c’était très raide et très glissant. Vipin marchait et après c’était mon tour, un pas à chaque fois. Derrière moi il y avait Tenjin qui m’empêchait de tomber. Les crampons des chaussures de papa n’y étaient plus parce qu’elles sont obsolètes, il glissait tout le temps.

Après une heure forte, pleine d’efforts, on est arrives en haut du Chandershila, à 4000 mètres d’altitude! L’oxygène commence à se raréfier à cette altitude, on respire un peu plus vite, L’air est pur et on est très calme.
Il y avait un minuscule temple et devant, juste au dessus de ma tête, une petite cloche que je faisait sonner. On s’est installés derrière le temple et nous avons mangé de bon appétit. Il y avait de la saucisse! 🙂 Tout autour il y avait de petits empilements de pierres. Il y avait plusieurs corbeaux, et un aigle planait autour du sommet majestueusement. En fait ce n’était pas un aigle, mais un oiseau de la même famille, qui faisait 2 mètres d’envergure!
Nous avons repris notre marche et nous sommes descendus. J’ai appris à marcher en crabe dans les passages trop étroits. Pendant toute la descente jusqu’au temple, il tombait du grésil (c’est de toutes petites billes de neige gelée, au moins ça ne nous mouillait pas). Le reste de la descente s’est fait sans histoires et quand nous sommes arrivés au camp, il faisait un soleil magnifiquement radieux.
Le soir on s’est assis auprès d’un feu d’enfer.

Gab à 4000 metres

plus de photos a venir

English translation

4000 metres

Brilliant sunshine this morning. We didn’t set off until nine, leaving time for the snowfall from 2 days ago to melt.

We climbed up a sun-drenched massif. Unfortunately as we got higher masses of clouds began to swirl around us. The higher up the more snowbound it got. The track was paved on the first leg though the paving stones weren’t that even.
Up to then it wasn’t too dangerous. Vipin and his assistant Tenjin were with us all the way.

After about 3 solid hours walking we finally got to the temple. We stopped for a relaxing pause there. I ate a Kit Kat and drank a Limca – a lemon-flavoured Indian soft drink. We were at 3600 metres and it was starting to get quite cold.

Then we set off walking again. Vipin and Tenjin helped me out a lot because it was really steep and slippery.
Vipin would start walking and then it was my turn, one foot at a time. Tenjin was right behind me to stop me falling.
The crampons on Dad’s shoes just weren’t up to it – they were practically obsolete and slipped all the time.

An hour’s hard slog later, with a lot of effort, we made it to the peak of Chandershila, at an altitude of 4000 metres!
At that level oxygen starts to rarefy and you breathe a bit faster. The air there is so pure and you feel so calm.
There was a tiny temple there and just in front of it over my head a little bell. I rang it.

We set up camp behind the temple and ate heartily. There were even sausages for lunch! 🙂 All around us there were little piles of stones. There were quite a few crows and an eagle gliding majestically around the summit. Actually it wasn’t an eagle, but a bird from the same family, with a 2 metre wingspan!

We set back off on the walk down. I learnt how to walk on hands and knees where the passes were too narrow. It hailed all the way down to the temple (little drops of frozen snow that at least don’t soak you).

The rest of the way down was a breeze and when we got back to base camp a radiant sun was shining.

In the evening we sat around a fiercely glowing fire.

Gab at 4000 metres

more photos to come

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.