Vendredi 21 août 2009

Cool le jacuzzi

Le matin je me suis levé. On a pris notre petit déjeuner et je suis retourné au jacuzzi avec papa. Au petit déjeuner il y avait plein de trucs mais j’ai pris que des pancakes. Ils étaient très bon. Ce matin il faisait très beau, il y a avait 20 degrés. Dans le Jacuzzi c’était très agréable. Ensuite je suis dans la bibliothèque. Nous arrivons à Tromsø et cet après midi je vais aller visiter un élevage de huskies.

L’autocar nous attendait à la sortie du bateau. On l’a pris. A la sortie nous étions accueillis par Stéphanie qui est française et parle anglais et norvégien. Elle a été notre guide pour la visite de l’élevage de Huskies.

On a commencé par faire un tour dans la nature. Il y avait beaucoup de herbe à coton et de baies sauvages : myrtilles, crownberries (intraduisible même par Stéphanie), baies arctiques (cloudberries) qui ressemble a des petites framboises blanches/oranges. Il y avait de la mousse très épaisse par terre on avait l’impression de marcher sur des coussins. Ensuite on a mangé du gâteau au chocolat dans un lavou : une cabane Sami, ça ressemble à un tipi. Il y avait un feu au milieu de la cabane et la fumée s’échappait par un trou au milieu du toit. On était assis sur des peaux de renne. Elles sont très confortables, épaisses et douces.

On a été voir Karen qui nous a parlé de la culture Sami. Ils sont principalement éleveurs de rennes. J’ai touché un licol pour renne, et papa me l’a mis autour du cou pour me montrer comment les rennes tirent leur traîneau avec. J’ai aussi touché des bois de renne. Ceux d’été ont des poils très doux, alors qu’en hiver ils ressemblent vraiment à des branches. Après j’ai lancé un lasso pour attraper les rennes, papa m’a aidé.

Et ensuite nous sommes allé voir les puppies. D’abord j’ai commencé par jouer avec les jeunes. Il y en a un qui voulait me piquer mon enregistreur. Il y en avait 9 dans un petit enclos, ils étaient très énervés. J’en ai attrapé un et je l’ai pris dans mes bras. Après il s’est échappé. Après on a été voir les bébés. Stéphanie m’en a donné un dans mes bras. Il grognait parce qu’il venait de se réveiller. Il était très gentil, minuscule, et très doux.

Gab a de nouveaux amisLes chiens sont très fort pour tirer les traîneaux l’hiver comme l’été. Stéphanie nous a emmené voir un traîneau pour nous expliquer l’attelage. Il y a 2 freins, le frein dur qui rentre dans la neige, pour s’arrêter et le frein mou pour ralentir. C’est des crampons de motoneige et le musher appuie dessus. Les 2 qui sont juste devant le traîneau sont très forts, des grands mâles. En tête il y a le meneur. 80% sont des femelles parce qu’elles sont plus intelligentes (c’est Stéphanie qui le dit).

Ensuite elle nous a emmené dans un lavou pour voir le film. Cela parlait de la course de chien de traîneau appelé Editarod, qui est le rêve pour tous les mushers. 1800 km en Alaska. Le départ est à Anchorage. Les propriétaires de l’élevage l’ont couru il y a 3 ans.

Cette visite m’a rappelé des souvenirs du Canada, du Vercors et de Pralognan ou j’ai déjà fait du chien de traîneau.

Une fois revenus au bateau, on a été à la salle de sport. J’ai essayé le « marcheur ». C’est un tapis roulant pour courir ou marcher. J’ai aimé. ça permet de marcher sans se préoccuper de la direction. Après on s’est fait un petit sauna. De temps en temps on prend une douche très froide pour se rafraîchir et on y retourne. On reste un quart d’heure dans le sauna. Et il était à 92 degrés. Papa m’a dit que le record des championnats de sauna, c’est un finlandais qui est resté 3 min 46 dans un sauna à 110 degrés.

Ensuite on a pris un apéritif avec de la limonade et quelques peanuts. Après le dîner on est retourné au jacuzzi et au sauna.

Voir l’album du 21 août

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.